Annonces immobilières pour vendre, acheter ou louer un bien immobilierAnnonces immobilières pour vendre, acheter ou louer un bien immobilier
Accueil
Comment déposer une annonce immobilière ?Où publier son annonce immobilière ?

Où publier son annonce immobilière ?

On pense souvent, à tort, que le plus difficile lorsqu’on décide de mettre son bien à la vente ou en location est de rédiger l’annonce. Si vous louez ou vendez de particulier à particulier, préparez-vous à une autre difficulté : la publication de l’annonce. Si l’opération n’est pas réfléchie, cela peut vite tourner au casse-tête ! Heureusement, nous avons pensé à tout ce que vous avez besoin de savoir pour déposer votre annonce de immobilière et attirer un maximum de visites en peu de temps.

Déposer son annonce sur internet.

Pour publier votre annonce de manière efficace, il faut vous mettre à la place des locataires et acheteurs potentiels de votre bien et s’adapter à la manière dont la plupart des personnes effectuent leur recherche. Internet constitue le moyen principal pour les personnes en recherche de consulter les annonces immobilières car il est accessible partout, tout le temps. Internet n’impose pas d’horaires d’ouvertures, ni d’obligations de la part de la personne.

Les plateformes entre particuliers.

Sur internet, les personnes en recherche se limitent en général à des sites bien connus du grand public. Par exemple, les plateformes internet généralistes, qui proposent aux particuliers d’échanger, louer ou acheter toutes sortes de choses entre eux, sont particulièrement appréciées pour leur facilité d’utilisation. Leur notoriété fait qu’elles sont le premier type de plateformes consultées pour trouver ou déposer une annonce de location ou de vente immobilière.

Au départ réservées aux particuliers, ces plateformes se sont peu à peu diversifiées et depuis quelques années, les professionnels de l’immobilier sont aussi autorisés à y publier leurs annonces. Cela a plusieurs conséquences pour les propriétaires particuliers. D’abord, les annonces sont plus nombreuses, ce qui génère plus de trafic de locataires potentiels, mais crée également plus de concurrence pour des biens à peu près similaires. Ensuite, les annonces des professionnels sont généralement plus attrayantes car elles proposent des photos de qualité et une description professionnelle. C’est tout à fait normal, car chacun son métier ! Cependant, les locataires et acheteurs ont aussi la possibilité d’effectuer la comparaison entre les annonces professionnelles, qui génèrent des frais d’agence si un bail est signé, et les annonces de particuliers, qui sont bien plus économiques et dont les loyers sont souvent un peu plus bas.

A l’inverse, d’autres plateformes sont réservées à la location et à la vente immobilière. Plus spécialisées, elles sont souvent plus faciles d’utilisation pour les particuliers et prodigent même de nombreux conseils sur la rédaction des annonces et leur diffusion. Elles présentent donc une multitude d’avantages. Elles sont, de manière générale, consultées plus sérieusement par les personnes en recherche immobilière car les annonces et votre identité sont vérifiées. La confiance serait plus au rendez-vous pour les locataires et acheteurs potentiels : une aubaine pour les propriétaires comme vous.

Certains sites internet spécialisés sont gratuits, et d’autres vous demanderont de payer une contribution financière pour continuer à fonctionner. Généralement, une version gratuite est proposée partout, mais elle réduit les possibilités d’action du propriétaire du bien placé à la location ou à la vente. Mieux vaut payer mais pouvoir publier le nombre de photos correspondant au nombre de pièces du logement que d’être limité et rater une potentielle visite intéressante.

Les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux prennent une importance considérable dans le quotidien. Dans le domaine de l’immobilier, ils ne sont pas en reste : de nombreux réseaux sociaux proposent dorénavant des marketplace, comprenez des plateformes de vente intégrées à l’application. Elles permettent de mettre en vente et en location tout type d’objet et de biens, à la manière des plateformes entre particuliers.

Les annonces se présentent comme sur un site internet classique : vous annoncez votre prix, publiez des photos et décrivez le bien que vous souhaitez louer ou vendre. Les contacts se feront principalement via le réseau social sur lequel vous diffusez votre annonce, alors soyez prêt à y répondre.

L’avantage des réseaux sociaux réside dans le fait que les personnes en recherche y passent beaucoup de temps. Plus faciles d’accès que les plateformes en ligne grâce aux applications et à leur visée récréative, les réseaux sociaux permettent de diffuser amplement une annonce de location ou de vente immobilière sans perdre de temps. En choisissant ce biais, vous profitez d’un effet boule de neige grâce au bouche à oreilles : le locataire que vous choisirez pour occuper votre logement sera peut-être le contact de l’un de vos contacts, lequel avait vu votre annonce par hasard et l’a diffusée à son tour. De la même manière, votre bien sera peut être acheté par une famille qui a entendu parler de votre maison par le biais de l'un de vos voisins ou amis. N’hésitez pas à jouer de cela : demandez à vos contacts de partager votre publication pour atteindre une audience maximale. Si vous êtes à l’aise avec l’utilisation des réseaux sociaux, indiquez des hashtags sur votre publication. Cela permet aux utilisateurs qui effectuent une recherche par mot-clé sur le réseau en question de tomber plus facilement sur votre annonce. Elle remontera donc plus facilement dans les résultats de recherche et suivant les hashtags utilisés, elle pourrait même apparaître à des moment opportuns, là où on ne l’attend pas.

Si vous choisissez de publier votre annonce sur les réseaux sociaux, vous aurez besoin de connaître deux ou trois astuces qui permettront de rendre votre bien immoblier plus attractif aux yeux des potentiels locataires ou acheteurs.

Tout d’abord, veillez à publier votre annonce avec un texte attrayant et plaisant. La tournure des phrases doit être courte et positive. Evitez de commencer avec les défauts de votre bien : au contraire, mettez le point fort de votre bien en avant. Soyez pragmatique : les locataires et acheteurs potentiels ont souvent peu de temps à consacrer à la lecture de votre annonce. Alors soyez efficace et donnez les éléments les plus importants à la personne qui lira votre annonce pour qu’elle puisse s’en faire une idée en quelques minutes seulement.

Si vous souhaitez attirer l'œil des utilisateurs, ajoutez quelques emojis (avec modération) et le tour est joué !

En ce qui concerne les photos, n’hésitez pas à en mettre autant que possible. Les photos doivent être de bonne qualité, comme pour une annonce passée sur un site de petites annonces classiques. En revanche, leur nombre n’est pas limité alors profitez en pour en donner un maximum à voir à la personne qui consulte votre annonce. Veillez cependant à placer une photo de l’élément le plus attractif de votre bien en premier pour donner envie d’en voir plus !

Enfin, n’oubliez surtout pas de préciser, dans les premières lignes de votre annonce, si le bien que vous proposez est à la vente ou à la location.

Votre annonce doit servir de support à une prise de contact. Pour aider les personnes à passer le pas, laissez leur le choix de vous contacter facilement par SMS, appel ou via la messagerie en ligne du réseau social de votre choix. Pour encore plus de facilité, n’hésitez pas à donner votre adresse email : de nombreuses personnes préfèrent ce moyen de communication car il est bien moins intrusif qu’un appel téléphonique.

Pour plus de facilité, et si vous n’êtes pas tout à fait à l’aise avec l’idée de rédiger votre annonce sur votre réseau social, n’hésitez pas à simplement partager le lien de l’annonce postée sur les plateformes de petites annonces classiques. Généralement, il est possible de le faire directement depuis la plateforme en question, grâce au bouton “partager sur mes réseaux sociaux”. Rien de plus facile !

Publier son annonce dans la presse.

Même si avec l’arrivée d’internet, de nombreux usages pratiqués dans la presse ont disparu, les petites annonces ont encore de beaux jours devant elles. En prenant en compte le fait qu’elles sont bien moins consultées par les personnes en recherche immobilière que les annonces postées sur internet, vous maximisez vos chances de louer ou de vendre le bien immobilier que vous possédez.

Pour que votre démarche porte ses fruits, vous devrez cependant prendre en compte qu'en publiant votre annonce dans la presse, il faudra être stratégique. De nombreux journaux régionaux et locaux proposent la diffusion d’annonces immobilières dans leur rubrique dédiée. En revanche, ce type de diffusion ne touche que les personnes qui s’intéressent à ces journaux. Il faudra donc bien comprendre que vous ne ciblerez pas la même catégorie de locataires et d'acheteurs qu’en passant par les réseaux sociaux par exemple.

Enfin, pour maximiser vos chances de louer ou vendre votre bien, n’hésitez pas à doubler votre diffusion dans la presse écrite d’une publication de votre annonce immobilière sur internet. Plus vous diffuserez votre annonce par des moyens différents, et plus vous aurez de chances d’atteindre des locataires et acheteurs intéressés par votre bien en couvrant la totalité du marché et des demandes potentielles.

Certains sites internet possèdent des rubriques dans des journaux régionaux et proposent, moyennant une compensation financière, de diffuser pour vous votre annonce, à la fois dans les journaux et sur leur site internet. Cela permet de profiter d’une audience beaucoup plus large et de trouver votre locataire rapidement. Ne laissez donc pas l’aspect financier faire entrave à la publication et à la diffusion de votre annonce, car un bien vide de locataires vous coûtera bien plus d’argent que le prix demandé par les plateformes.

Publier son annonce dans un journal gratuit.

Les journaux gratuits sont, de nos jours, surtout distribués à la sortie des transports en commun et dans les lieux publics. Plus que la diffusion des actualités locales, ils permettent la publication de petites annonces en tout genre. Ce type de média attire tout type de personnes : celles qui le lisent simplement pour s’occuper, et ceux qui y cherchent quelque chose. Quoi qu’il en soit, il est possible d’atteindre une audience large et diverse par ce moyen. Les personnes en recherche d’un bien rare ou ne trouvant pas leur compte sur les plateformes en ligne peuvent attendre la parution d’une annonce telle que la vôtre dans ce type de journal. Celles qui ne sont pas en recherche peuvent tout à fait déclencher un réel coup de cœur si votre communication est réussie. Et si la location par ce biais est rare, cette catégorie de personnes saura servir d’intermédiaire pour aider leur fils ou tout simplement un ami à trouver une location ou un achat immobilier parmi la fourmillière d’annonces disponibles sur internet. C’est en ce sens que les journaux gratuits sont un atout. Si ces personnes repèrent une annonce qui pourrait convenir à la recherche de l’une de leurs connaissances, alors elles n’ont qu’à le glisser dans leur sac ou prendre ladite annonce en photo pour la diffuser aussitôt.

Enfin, on croit souvent à tort que chercher une annonce immobilière par des moyens moins populaires permet de tomber sur une perle rare. Cela peut s’avérer vrai, mais rares sont les propriétaires qui publient leur annonce de location ou de vente immobilière uniquement sur les journaux gratuits. En général, les biens que l’on y trouve sont aussi disponibles sur internet et les réseaux sociaux, tout du moins dans la presse régionale. Cependant, cet effet de priorité ressenti par les personnes en recherche à tendance à les inciter à contacter les propriétaires plus rapidement et à se tenir disponibles pour une visite qui, très certainement, aboutira à une location. En effet, ce type de personnes peut se trouver en situation de recherche urgente et avoir la nécessité de louer un logement rapidement, avant la fin d’un premier bail par exemple, ou pour préparer l’arrivée d’un bébé.

Aussi, tous les moyens sont bons pour arriver à vos fins : ne négligez pas les journaux gratuits. lls peuvent tout à fait être une arme redoutable pour attirer plus de locataires et acheteurs potentiels sur un marché, qu'il soit tendu ou au contraire, qu'il y ait plus de biens que de ménages en recherche. Les journaux gratuits fonctionneront encore mieux couplés à une publication sur internet et dans la presse régionale pour vous garantir de trouver les locataires idéaux pour votre bien ou le vendre en un temps record.

Partage

Où publier son annonce immobilière ?Publié le 20/07/2021 à 12:13