Comment déposer une annonce immobilière ?Comment rédiger son annonce immobilière ?

Comment rédiger son annonce immobilière ?

Ça y est, vous avez décidé de mettre en vente ou en location le logement que vous possédez. Une fois votre décision prise, c’est le moment de vous jeter à l’eau et de commencer à rédiger votre annonce immobilière. Pas de panique, on vous explique comment faire.

Comment présenter son bien immobilier ?

Votre annonce est la clé pour déclencher des visites. Si ce n’est pas grâce à elle que vous vendrez votre maison ou votre appartement, elle est cependant le premier contact que les futurs acheteurs auront avec votre bien. Son importance n’est pas à négliger.

Un titre accrocheur.

Le titre de votre annonce se doit d’être clair comme de l’eau de roche. C’est lui, et la première photo qui apparaîtra, qui vont déterminer si les personnes en recherche immobilière vont prendre le temps de consulter votre annonce. Pour attirer l'œil, il doit être assez court et honnête. N’hésitez pas à poétiser les termes que vous allez utiliser. Dites par exemple, pour une maison en provence, “charmante villa familiale en Provence”. Mentionnez la date de consctruction de votre bien si cela est pertinent. Si votre bien date des années 40, ne le dites pas. Ce n’est pas le type de constructions favorisées par les personnes en recherche.

Dans le titre, il faut aussi mentionner la surface totale du bien et celle du jardin, en mètres carrés.

Enfin, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à insérer une phrase d’accroche sous le titre. Sans reprendre les informations données dans le titre, elle doit donner envie à la personne de consulter l’annonce en suscitant son intérêt.

Mettre le bien en valeur grâce à de belles photos.

Dans toute annonce immobilière de vente ou de location, les photos sont aussi importantes que le descriptif pratique des caractéristiques du bien.

Pour réussir vos photographies, arrangez votre appartement ou votre maison sous son meilleur angle. Prenez des photos en plein jour, au moment où le soleil envoie une jolie lumière à travers vos fenêtres pour vous aider à mettre en valeur la luminosité du bien. Soignez bien évidemment la décoration et rangez tout ce qui peut le rendre trop personnel : la vaisselle qui sèche, les vêtements déposés sur le lit ou les papiers qui trainent ça et là. Prenez en photo toutes les pièces, sans essayer de cacher des détails ou désavantages qui pourraient rebuter les visiteurs s’ils ne sont pas montrés de manière honnête dès le départ. En effet, cela peut donner l’impression que les personnes vont découvrir des vices cachés après la vente.

Pour être clair au maximum, n’hésitez pas si possible à légender vos photos. Enfin, publiez les photos de votre bien dans un ordre logique : par exemple, en fonction de la disposition des pièces de votre logement. Il serait dommage que la première photo à apparaître sur votre annonce soit celle des toilettes ou d’un placard ! La façade fera toujours meilleure impression.

Soignez la description de votre bien.

Pour donner confiance aux visiteurs potentiels de votre bien et les convaincre de se déplacer, il vous faudra également soigner la présentation que vous en ferez. N’hésitez donc pas à réfléchir bien en amont de la rédaction de votre annonce à ce que vous souhaitez communiquer. N’oubliez pas que certaines informations sont obligatoires pour la vente ou la location d’un bien.

Vous devrez donc mentionner le type de construction et surtout ses particularités. Si votre maison ou votre appartement est atypique, indiquez-le et surtout, ne mettez pas en exergue les désavantages que cela peut causer.

Faites des phrases courtes et claires. Evitez les descriptions trop émotionnelles de votre bien, car même s’il représente des souvenirs et des moments de vie, le bien se doit d’être présenté de manière neutre pour attirer les visiteurs. Dans la mesure du possible, évitez les fautes d'orthographe et prenez soin de bien relire pour éviter les répétitions dans votre description.

Mentionnez clairement et sans ambiguïté possible l’état de votre bien et si des travaux doivent ou peuvent être réalisés. Par exemple, si vous possédez une grande annexe, indiquez aux visiteurs qu’il sera possible de l’aménager en studio ou de la transformer en pièce de loisir ou de vie supplémentaire. L’idée est de coller le plus possible aux attentes des personnes en recherche pour plaire au plus grand nombre.

Mettre les points forts du bien en avant.

Pour donner envie à la personne qui consulte votre annonce de se déplacer jusqu’à votre bien, n’hésitez pas à insister sur les points forts de votre propriété. Sans dissimuler les points négatifs, mettre en avant les avantages permet de leur donner moins d’importance aux yeux de l’acheteur. Aussi, si votre bien est doté de magnifiques moulures ou d’une salle de bain rénovée avec goût, insistez là-dessus. Cela permet aux visiteurs potentiels de déclencher, si ce n’est un coup de cœur, au moins une petite préférence par rapport aux autres biens qu’ils voudront visiter.

Parlez de l’environnement de votre bien. Si vous habitez dans un quartier très calme ou en pleine campagne, mentionnez le. Il est important que les personnes qui consultent votre annonce aient pu se faire une idée très claire de ce qu’ils devraient trouver lors de la visite de votre bien. Sinon, ils risquent d’être déçus, et dans ce cas là, il y a peu de chances que vous concluez la vente.

Comment promouvoir son appartement ou sa maison ?

Une annonce immobilière bien rédigée, c’est un bon début. Seulement, pour réussir à vendre ou louer votre bien, il vous faut prendre le temps de le promouvoir. Alors comment faire une bonne publicité à votre annonce pour qu’elle atteigne le plus de personnes possible ?

Poster votre annonce sur les bonnes plateformes internet.

Pour donner confiance aux personnes qui vont visiter votre annonce immobilière en ligne, évitez de la poster sur de trop nombreuses plateformes. Gardez votre énergie et restez sur des sites internets classiques qui offrent un grand nombre de vues par jour. Si votre annonce est bien rédigée et que les photos sont nettes et claires, il n’y a aucune raison pour qu’elle n’attire pas de visiteurs ! Aussi, faites simple : les acheteurs potentiels n’en seront que plus mis en confiance.

Utiliser les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont une arme non négligeable pour réussir à promouvoir un bien immobilier en vente ou en location. Il est parfaitement possible, et même conseillé, de rédiger votre annonce sur des plateformes de vente entre particuliers puis de la partager sur les réseaux sociaux.

Afin d’élargir à un maximum de personnes et de pas vous cantonner à vos connaissances personnelles, n’hésitez pas à solliciter les groupes créés à cet effet sur les différents réseaux sociaux. Ils réunissent en règle générale de nombreuses personnes en recherche immobilière, en quête d’un bien rare ou qu’ils n’auraient pas remarqué sur les plateformes de vente entre particuliers et dans les agences immobilières.

Afin d’élargir à un maximum de personnes et de pas vous cantonner à vos connaissances personnelles, n’hésitez pas à solliciter les groupes créés à cet effet sur les différents réseaux sociaux.

Les petites annonces dans votre quartier.

Internet n’est pas votre seule arme pour promouvoir votre bien immobilier. Que vous cherchiez à le vendre ou à le louer, diffuser des petites annonces en version papier peut faire toute la différence. En effet, de nombreuses personnes cherchent à acquérir un logement pour devenir propriétaires ou bien à louer plus grand, plus pratique, sans changer du quartier auxquelles elles sont habituées. Ces personnes sont parfois en recherche passive, c'est-à-dire qu’ils attendent les occasions pour trouver un bien, ils ne les provoquent pas.

En diffusant votre annonce papier dans vos commerces de proximité, il est fort possible que vous rencontriez une ou plusieurs personnes habitant près de vous qui recherchent exactement le type de bien que vous proposez. Dans ce cas, la majeure partie du travail est déjà achevée. Les visiteurs sont déjà habitués au quartier, ils connaissent les avantages et le voisinage. Ils auront beaucoup plus de facilités à se décider pour acheter ou louer votre bien immobilier.

Les portes ouvertes.

Pratique plus répandue dans les pays nords américains, l’organisation de portes ouvertes apporte parfois de bonnes surprises. Si vous arrivez à communiquer correctement sur l’organisation de votre évènement, vous n’aurez pas de mal à trouver des personnes intéressées. Ensuite, à vous de jouer pour faire visiter à chaque personne votre bien en lui donnant l’intimité nécessaire pour se faire une bonne idée de votre logement. Pour vous cependant, c’est un bon moyen de faire visiter un maximum de personnes en une durée plutôt courte, dans le cas où vous n’auriez pas la possibilité de vous libérer sur de nombreux créneaux horaires.

Quelles mentions obligatoires à faire figurer dans son annonce immobilière ?

Lorsqu’il rédige son annonce immobilière, le propriétaire d’un bien doit faire avec quelques obligations. Il s’agit principalement des mentions obligatoires à faire figurer sur l’annonce, dénombrées dans la loi Alur de 2014.

La description du logement :

Vous devez présenter les caractéristiques principales du bien. Veillez donc à communiquer le type de bien que vous vendez ou louez, son état (rénové, avec travaux), sa composition (nombre de pièces, de salles d’eau et salles de bain, de WC), et enfin sa superficie. Selon la loi Carrez, elle doit être signifiée au visiteur en mètres carrés.

Mentionner les surfaces annexes au bien n’est pas obligatoire, cependant, cela peut être grandement apprécié par les visiteurs de votre annonce, car cela leur permettra de savoir d’un seul coup d'œil si votre bien est celui qu’il leur faut. Soyez clair et honnête. Dissimuler des caractéristiques de votre bien aux visiteurs sur votre annonce immobilière ne jouera jamais en votre faveur.

Les résultats du diagnostic de performance énergétique (DPE).

Le diagnostic de performance énergétique est maintenant obligatoire depuis la loi du 14 septembre 2006. Il permet d’évaluer la consommation énergétique annuelle d’un logement, et doit être réalisé par un professionnel certifié. A l’issue du test, un document est remis au propriétaire. Valable pour une durée de 10 ans, il donne au propriétaire toutes les informations sur la qualité thermique d’un bien. On peut donc y voir les améliorations possibles ainsi que les travaux à prévoir sur un logement.

Concrètement, le DPE est exprimé sous la forme d’une étiquette énergie allant de A (bâtiment économe en énergie) à G (bâtiment très énergivore).

Il doit faire partie des informations obligatoirement mentionnées sur votre annonce immobilière.

Le prix Toutes Taxes Comprises (TTC).

Afin d’être parfaitement transparent avec les futurs acheteurs de votre bien, vous avez l’obligation de communiquer sur le prix TTC de votre logement, c'est-à-dire Toutes Taxes Comprises. Autrement dit, vous ne pourrez pas ajouter de taxes et frais à votre acheteur une fois son offre donnée.

S’il s’agit d’une location, veillez bien à mentionner toutes les charges comprises dans le prix et à en donner le détail.

En cas de vente, précisez le type de transaction attendue (viager ou vente classique).

En cas de bien en copropriété.

Si votre bien est situé au sein d’une copropriété, il faudra faire apparaître sur votre annonce les informations suivantes :

  • le nombre de lots dans la copropriété
  • la quote-part annuelle des charges liées aux lots vendus,
  • l’existence ou non de procédures si la copopriété rencontre des difficultés.

Pas de panique cependant. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez surtout pas à vous faire aider d’un professionnel qui saura vous conseiller pour la rédaction de votre annonce immobilière.

Soyez clair et honnête. Dissimuler des caractéristiques de votre bien aux visiteurs sur votre annonce immobilière ne jouera jamais en votre faveur.

Partage

Comment rédiger son annonce immobilière ?Publié le 06/07/2021 à 13:53